Ajaccio à l’Espace Diamant

Jeudi 7 mars 2019 à 14h00

Présence de la réalisatrice Leïla Kilani

Synopsis

Entre 1960 et 1980, sous le régime d’Hassan II, des centaines d’opposants politiques sont morts et des milliers ont disparu sans laisser de traces. En 2004, une Instance équité et réconciliation, mise en place par le roi Mohamed VI, a enquêté sur ces violences d’Etat afin d’en indemniser les familles victimes. Le film suit cette enquête au sein de quatre familles marocaines. Et laisse émerger un douloureux retour sur soi de toute une société, mais aussi un intime travail de mémoire et de deuil qui rejoint le travail cinématographique.

  • Réalisateur(s) : LEILA KILANI
  • Nationalité (s) : Marocain
  • Année : 2009 ; Durée : 108′ ; Genre : documentaire
  • Avec : acteurs inconnus


Explication du titre et influences

Selon LeÏla Kilani , les lieux interdits du titre désignent des endroits constitutifs de la mémoire marocaine, qui symbolisent le pouvoir dont le Maroc contemporain est le produit.
Au moment de mettre en chantier son documentaire, LeÏla Kilani s’est inspirée des travaux de Claude Lanzmann (Shoa) ou de Rithy  Panh ( la machine de mort khmere Rouge )
, qui allaient dans le même sens que celui qu’elle voulait faire prendre à son film.

Récompenses

  • Prix du Cinquantenaire au Festival National du Film de Tanger en 2008
  • Grand Prix Documentaire au FESPACO 2009
  • Prix « Micheline Documentaire au Festival PanAfrica International
  • Grand Prix du documentaire au Festival de Milan en 2009.

Vous aimez, partagez !