Ajaccio à l’Espace Diamant

Dimanche 10 mars 2019 à 18h30

Présence de la réalisatrice Lida Terki

et à Ajaccio à la Médiathèque des Cannes

Mardi 12 mars 2019 à 10h00

Présence de la réalisatrice Lida Terki

et à Ile Rousse cinéma le Fogata

Mardi 12 mars 2019 à 20H30

Présence de la réalisatrice Lida Terki

et à Porto Vecchio cinémathèque salle Abel Gance

Jeudi 14 Mars à 21H

Présence de la réalisatrice Lida Terki

Synopsis

Sans nouvelle de son mari, Nour, parti travailler en France depuis quarante-huit ans – et dont le dernier passage en Algérie remonte à quatre ans – Rekia, âgée de 70 ans, quitte sa Kabylie natale pour partir à sa recherche, à Paris. Dans le quartier de Pigalle où elle échoue, épuisée, elle est épaulée par Tara, qui va l’aider dans sa quête

  • Réalisatrice : LIDA TERKI
  • Nationalité (s) : Algérie
  • Année : 2017 ; Durée : 83′ ; Type : long métrage ; genre : drame
  • Avec : Tassadit Mandi, Zahir Bouzerar, Karole Rocher


Comment le film est né

C’est lors d’un dîner que Colo Tavernier a sorti quelques pages d’un tiroir en disant à Lidia Terki que cela pourrait l’intéresser. Le scénariste avait écrit cette histoire dans les années 1990, inspirée par les foyers Sonacotra qui abritaient tous ces hommes qui ne peuvent plus rentrer dans leur pays. La cinéaste a immédiatement été émue par cette femme errant dans Paris à la recherche de son mari, ancien travailleur immigré à la retraite. Elle se rappelle : 

« Je venais de perdre mon père et, même si ces pages ne racontaient pas son histoire, cela m’a renvoyée à ses origines, et donc aux miennes. Algérien, né en Kabylie, sous la colonisation, mon père a épousé ma mère française à la fin des années 50. Elle a vécu en Algérie durant dix ans par amour. Je suis née là-bas. Nous sommes venus en France quand j’avais trois ans. Je suis sûrement le parfait produit de ce qu’on appelle une intégration réussie, celle de mon père, jusqu’à en oublier mes propres origines. Ma grand-mère kabyle, que j’ai peu connue, se prénommait Rekia, et c’est terrible car je l’ai appris très récemment ; alors j’ai donné son prénom au personnage principal du film. »



Vous aimez, partagez !